Freelance

 Le 1er septembre 2020, j’ai fait le choix de devenir indépendante. Le monde de la freelance et sa liberté m’ont alors accueilli à bras ouverts (ou pas). Faire ses premiers pas dans l’auto-entrepreneuriat, n’est pas toujours une chose facile. Zoom sur mon premier bilan !  

Donner naissance à mon projet

C’est à tout juste 22 ans que j’ai décidé de faire le grand saut vers le freelancing. Trépidante d’énergie et avec la folle envie de m’épanouir dans les secteurs de la communication et de l’évènementiel, j’ai franchi le cap. C’est un fait, travailler toute sa vie dans la même entreprise ne fait plus vraiment rêver. Cependant, avoir la liberté de ses horaires, de son lieu de travail, de ses missions et palier à l’inégalité salariale, fût une évidence.

À ce moment-là, je devais gérer un emploi du temps de ministre en conciliant ma dernière année d’études qui impliquait donc des examens et la rédaction d’un mémoire, le tout en même temps que l’arrivée de mes premiers clients. J’ai une pensée toute particulière pour mon agenda, qui est resté à mes côtés, m’a épaulé dans mon organisation et n’a pas bronché une seule fois alors qu’il a fait mille et un sacs différents !

Je ne vais pas vous le cacher, vous vous en doutez sûrement : ce n’est pas facile d’être une jeune femme entrepreneuse. Les stéréotypes nous mènent la vie dure, certaines personnes ont du mal à faire confiance aux nouvelles générations. Et d’autres ne viennent pas toujours à moi pour les bonnes raisons. Big up à ceux qui n’ont pas compris le sens du mot « professionnel ».

MAIS (il y a toujours un mais) je me suis accrochée, je n’ai pas lâché et on m’a donné ma chance une fois, puis deux, trois et ainsi de suite, dans différents domaines. À ce jour, je suis en charge du Community Management pour le compte d’Azurea Driver, de l’agence d’assurance Axa Inghilterra Nice ou encore pour Sylvie Combier Avocat. Être Rédactrice Web pour Bloom Fleuriste et Océzur Paris est une autre de mes casquettes de freelance. J’ai aussi eu l’opportunité de réaliser des supports graphiques pour Azur Evasion ou encore Home Concept Riviera. Et pour finir, car oui j’aime être polyvalente et surtout les fronts, je suis aussi Cheffe de Projet Evènementiel pour Intripid, Mahola…

article2
article3

Développer mon business

Puis premier bilan : je voulais aller plus vite, plus loin (oui, je suis une fonceuse). Alors j’ai développé mon activité et j’ai saisi des opportunités qui me faisaient vraiment flipper, mais qui valait tellement le coup. C’est là que j’ai commencé à devenir Intervenante en Ecole de Commerce, notamment à Tunon, dans la Zone Commerciale de Nice. J’ai donc dû préparer mes cours, les donner, évaluer les élèves… C’est un stress énorme (surtout quand on a le même âge que les élèves !) mais je l’ai vu comme une véritable consécration professionnelle. Un palier, une étape, une fierté.

J’ai aussi commencé à travailler main dans la main avec toute une équipe, pour une personnalité politique faisant campagne aux législatives de mon département. Le cadre est sérieux, on pourrait prendre peur face à autant d’importance : on parle quand même de l’avenir d’une partie d’un territoire, ce n’est pas rien. Mais c’est à la fois excitant et exaltant. Ça m’a permis de me dépasser, de toujours viser plus haut et c’est ce que j’aime dans ce monde-là : ta propre limite c’est toi-même.

Pour développer mon business, il était impératif de se faire connaître et le meilleur moyen d’y parvenir m’a semblé être l’ère numérique. J’ai donc décidé d’être très présente sur les réseaux sociaux, notamment Instagram, Facebook & LinkedIn… Je gère et développe tout un réseau, en plus de celui de mes clients, à travers ces divers outils numériques, allant de la création de posts, de vidéos et de stories, à la rédaction d’articles à destination de mon site.

En tant que spécialiste de la communication et de l’évènementiel, je suis donc ce que l’on appelle une créatrice de contenus, jonglant entre Community Management et Organisatrice de Projet. L’absence de limite me permet de laisser libre cours à ma créativité et à ma propre vision du monde du travail, c’est un atout majeur pour trouver de l’inspiration ! Je partage mon univers en créant ma propre identité visuelle et en communiquant de manière accessible et décontractée, créant ainsi un univers qui m’est propre et que je vous partage au quotidien !

article1

Voilà la fin de cet article ! Je suis heureuse de voir ce projet grandir depuis maintenant presque 2 ans ! Et ce n’est que le début, car je continue de vous fournir des prestations qualitatives en vous garantissant professionnalisme et flexibilité. N’hésitez pas à m’écrire à contact@cassie-putoux.fr ou par message privé directement sur mon Instagram @hashtag_cp.